home navigation bar world shaker wolf kingdom the black crusade other books author writing tips

 

 

Worldshaker Reviews

 

 

1. Liberator:Australian reviews

2. Worldshaker:Australian reviews

3. Worldshaker: US reviews

4. Worldshaker:European reviews

5. Interviews

 

 
European Reviews
 

 

LATEST: THE 'TAM-TAM JE BOUQUINE' PRIZE, WITH THE JUDGES' COMMENTS

The award is made by a jury of young readers, and here's a translation of their comments in that blue panel at the bottom:

Pauline, 12: “Amazing, lots of suspense, we go into another universe and then forget to go to school!”

Valérie, 15: “An unforgettable kiss!” [that’s Col and Riff in Chapter 12!]

Paul, (7th grade): “Beautiful story, beautiful writing… we are immediately hooked!”

Michael, 13: “[I voted for Worldshaker] because I do not like science-fiction, but I loved this novel, half science-fiction, half adventure, with a love story stuck in the middle!”

Louise, 13: “Worldshaker moved me because these two characters should never have even met one another. And Col is really brave to confront his family to defend other people’s freedom. Amazing also to settle a whole world on a boat! I can’t wait to read the sequel.”

 

MORE REVIEWS IN FRENCH!

The French edition of Le Worldshaker scored a review in the famous French newspaper, Le Figaro.

(LE FIGARO LITTÉRAIRE: 22 AVRIL 2010)

-LE WORLDSHAKER
De Richard Harland,
traduit de l'anglais
(Australie)
par Valérie
Le Plouhmec.
Hélium. 368 p.,
14,90 € (à partir
de 12 ans).
La faille du navire amiral
Une uchronie jubilatoire et enlevée.
Il est rare que l'on se pose des questions sur son avenir
lorsque celui-ci paraît tout tracé A moins qu'une scorie
ne vienne gripper la machine bien huilée. La machine est
en l'occurrence le Wor/dshoker, un navire-monde qui
abrite, a une epoque indéterminée, l'aristocratie anglaise,
un ersatz de reine Victoria et du roi Albert en sus
Le jeune Col est le fils du commandant promis a lui
succéder. Il croise un soir une jeune fille en fuite
Venue des ponts inférieurs, l'adolescente s'est échappée
des entrailles du navire ou vit un prolétariat martyrisé.
De cette confrontation naîtra la prise de conscience
de Col. Premier roman jeunesse traduit d'un auteur
australien a succes, Le Woridshaker propose
aux enfants une reflexion intelligente et accessible sur
le totalitarisme L'auteur a d'abord conçu un vrai roman
d'aventures, riche en rebondissements. Sa description
d'un monde postvictorien maintenu artificiellement
a flot grâce a de ridicules théories sur la prééminence
ne manque pas de piquant, comme un bonbon anglais.

How about that? I'm not sure what a 'bonbon anglais' tastes like, but they certainly liked it!

______________________________

(the French edition from Hélium has just appeared, and this is an online review from Sous Le Feuillage. At the very end it says 5/5 champignons, which means five out of five mushrooms. Which has to be pretty good!

The image is the front cover of the Hélium edition - very French, very chic!

SOUS LE FEUILLAGE

Le Worldshaker

Richard Harland

Editions Hélium
Traduit de l'anglais par Valérie Le Plouhinec
Paru en Mars 2010
361 pages
14,90 euros

Roman ados à partir de 13 ans

Quatrième de couverture: Le jeune Col Porpentine apprend qu'à sa majorité il sera appelé à succéder à son grand-père aux commandes du Worldshaker, un gigantesque navire-monde à vapeur sur lequel il vit depuis toujours.Quelle fierté de se retrouver à la tête de cette société, où tout lui semble harmonie et respect des autres ! C'est alors que la jeune Riff fait irruption dans sa vie et le supplie de ne pas la livrer aux autorités. Elle s'est échappée des cales du vaisseau et fait partie de la classe des Immondes, contrainte d'alimenter en charbon, sans relâche, les insatiables machines du Worldshaker. Surpris par la vitalité de la jeune fille, Col hésite. Pourquoi ne peut-il rester indifférent ? Et pourquoi Riff ressent-elle une telle peur ?

Un roman d'une grande teneure que Le Worldshaker. Col Porpentine est l'héritier du haut commandement de la mégalonef. A son bord, on trouve des familles aristocrates anglaises très puissantes. La Reine Victoria et le prince Albert règnent sur les ponts supérieurs. La haute société a des larbins, autrement dit des employés traités comme des sous hommes, au même titre que les Immondes. Les Immondes, on les trouve en fond de cale, dans les ponts inférieurs. Ils étouffent, travaillent les machines pour faire avancer le Worldshaker. Les Immondes ne doivent surtout pas errer dans les ponts supérieurs, ce sont des esclaves. Ils ne savent ni parler, ni se comporter en êtres civilisés. Aussi lorsque Col rencontre Riff, une immonde en fuite, il se sent perplexe. Elle parle, elle est rapide et elle est très intelligente. Peu à peu le doute s'insinue dans son esprit. Et si tout ce qu'il avait appris n'était qu'un leurre? Un ignoble mensonge au service du pouvoir...

Le Worldshaker est un roman complexe. La qualité d'écriture est telle qu'il s'adresse à des lecteurs de bon niveau. L'auteur a su restituer une description minutieuse et rigoureuse des rouages d'une mégalonef. Un immense navire à vapeur, véritable ville offrant un échantillon social des plus complet. Autant sur le plan technique que sur le plan hiérarchique, d'emblée le lecteur découvre un monde social très différent et captivant. Il y a tout sur ce bateau : jardins, écoles, bibliothèques, salle de bal, appartements privés. Mais la raison du Worldshaker est plus subtile. L'intrigue est menée autour des régimes totalitaires qui réduisent en esclavage une partie de la race humaine. L'Histoire est révisée afin de créer les Immondes et de leur ôter tout droits et toute liberté. Une mise en garde contre l'exploitation, ce roman est aussi instructif et philosophique. Les interrogations de Col se font de plus en plus pressantes et insistantes. Le Worldshaker est un roman impeccablement construit et très intelligent quant à ses propos universels : les droits de l'homme, la liberté, la démocratie, et met en garde contre des esprits racistes et extrêmistes.

Uchronie aux allures de steampunk, Le Worldshaker nous fait penser au roman Une ville flottante de Jules Verne où le cosmopolitisme règne. Mais dans le Worldshaker, le climat est tout autre. Sous le règne de Sir Mormus Porpentine, l'ordre établi repose sur une vérité fausse, un mensonge politique orchestré en faveur d'un homme qui a soif de pouvoir et de conquête. Roman initiatique par excellence, l'intrigue est orientée par la rencontre des deux adolescents: Col vit dans ce mensonge alors que Riff se bat pour la notion de justice...

5/5 champignons

 

 

 

Back to Reviews & Interviews, home page

 

 

explore
writing

reviews and interviews

 

 

 
   
 

contact author Richard Harland: author@richardharland.netphone

Richard's wordpress blog -- Richard's Facebook page -- Richard's free 145 page guide to writing fantasy/SF

 

 

 
 

Copyright note: all written material on this website is copyright
1997 - 2015

Richard Harland.